Bien que la relation entre le corps et l’esprit n’ait été reconnue que récemment dans la médecine occidentale, l’interaction des émotions avec le corps physique est un aspect essentiel de la médecine traditionnelle chinoise.

En effet, Chaque organe a une émotion correspondante. Ceci dit le déséquilibre de cette émotion peut affecter le fonctionnement de l’organe et vice versa. VeryWellmind, nous éclaire à ce sujet.

Il est normal de ressentir toutes les émotions comme la colère, la joie, l’inquiétude, la tristesse ou encore la peur.
Toutefois, lorsqu’une émotion particulière est ressentie avec une intensité particulière et sur une longue période, elle devient une source de déséquilibre.
Aussi, il est primordial pour une personne souffrant de graves problèmes émotionnels de consulter un psychothérapeute qualifié.

En médecine traditionnelle chinoise, les émotions et la santé physique sont intimement liées. La tristesse, la colère, l’inquiétude, la peur et le surmenage sont associés à un organe particulier du corps.
Un diagnostic en médecine traditionnelle chinoise est hautement individualisé. Une fois qu’un système d’organes est identifié, les symptômes uniques du patient déterminent l’approche thérapeutique du praticien.
En médecine traditionnelle chinoise, les émotions et la santé physique sont intimement liées.

La tristesse, la colère, l’inquiétude, la peur et le surmenage sont associés à un organe particulier du corps. Un diagnostic en médecine traditionnelle chinoise est hautement individualisé.
Une fois qu’un système d’organes est identifié, les symptômes uniques du patient déterminent l’approche thérapeutique du praticien.

Les systèmes organiques au sens asiatique traditionnel peuvent inclure la fonction médico-physiologique occidentale, mais font également partie d’un système corporel holistique. Outre les émotions, d’autres facteurs tels que l’alimentation, l’environnement, le mode de vie et les facteurs héréditaires contribuent également à l’apparition de déséquilibres.

Chaque organe a une émotion correspondante. Le déséquilibre de cette émotion peut donc affecter le fonctionnement de l’organe selon un article du magazine passeport santé. Par exemple, une colère prolongée peut entraîner un déséquilibre du foie. Dans le même temps, les déséquilibres hépatiques peuvent produire des symptômes de colère, conduisant souvent à un cycle qui se perpétue